mardi 2 octobre 2018

Panorama Expo 1900 Paris - 1a


Le pavillon Royale d'Italie
Superbe monument dans le style du XVème siècle, par ses dimensions, le plus important de tous les palais nationaux. Son aspect extérieur, avec ses cinq grands dômes en bronze doré, présente presque le caractère religieux d'une cathédrale.
MM. Carlo Ceppi et Salvadori, architectes
M. Tommaso Villa, commissaire général



Le pavillon de la Ginlande
Ce pavillon, avec son clocher et ses toits recouverts de plaquettes de bois, présente l'aspect d'une église de village. Sa décoration se compose de têtes de loup, de rennes, d'ours, de grenouilles, de plantes aquatiques et de pommes de pin qui rappellent la faune et la flore du pays. l'intérieur est consacré presque exclusivement à l'exposition de l'instruction publique qui est plus répandue en Finlande qu'en aucune autre province de Russie.
M. Saarinen, architecte



Le pavillon de la Bosnie-Herzégovine
Le pavillon de la Bosnie avec son "donjon" et ses terrasses revêtues de plantes grimpantes, offre un mélange de styles turc et chrétien, du meilleur effet.
A l'intérieur du monument on voit une reconstitution de harem, un salon bosniaque moderne, une exposition des trésor archéologiques du pay, des dioramas et une frise admirable du peintre Mucha.
M. Panek, architecte
M. Henri Moser, commissaire général



Le palais de la Hongrie
Indépendant de celui de l'Autriche, est une synthèse de tous les styles usités dans les plus beaux monuments du pays, du XVème siècle au XVIIIème siècle. Le beffroi représente la tour de la citadelle de Koermoerz-Bania.
MM. Zoltan Balint et L. Jambor, architectes
M. Bela de Lukatz, commissaire général



Le pavillon officiel de l'Algérie
C'était à la plus belle de nos colonies que revenait la place d'honneur au Trocadéro. A droite du pont d'Iéna se trouve l'exposition officielle, grande construction arabe que domine une gracieuse reconstitution du minaret de Sidi-Bou-Médine, près de Tlemcen, avec une décoration en faïence colorée.
M. Albert, architecte



Le pavillon du Transvaal
Il s'élève au Trocadéro, où sa blancheur se détache sur la verdure des arbres. Il est consacré aux documents relatifs au gouvernement, aux services publics et à la population des Républiques Sud-Africaines, qui luttent si désespérément pour la défense de leur indépendance.
M. Ch. Heubès, architecte
M. J. Pierson, commissaire général



Le Vieux Paris - Porte Saint-Michel
Une des portes de la vieille enceinte, sur la rive gauche, extrémité de la grande traversée de Paris, par la rue Saint-Denis, le pont Saint-Michel et la rue de la Harpe. On a joint à la porte un fragment de rempart, une tour d'angle, restes de fortifications antérieures.
M. A. Robida, dessinateur
M. Benouville, architecte



Le Vieux Paris - Le parvis de saint-julien des ménétriers
C'était l'église de la Confrérie des jongleurs ménestrels, plus tard de la Corporation des Musiciens. Elle fut fondée en la grand' rue Saint-Martin, au milieu du XIVème siècle.
M. A. Robida, dessinateur
M. Benouville, architecte





Vue générale du Vieux Paris - Panorama
Le Palais - Cour de la Sainte-Chapelle Foire Saint-Laurent Le Pont au Change et le Châtelet Les piliers des Halles Eglise Saint-Julien des Ménétriers Rue des Vieilles-Ecoles La maison aux Piliers Tour de l'ancien Louvre Porte Saint-Michel
M. A. Robida, dessinateur
M. Benouville, architecte

Aucun commentaire:

Publier un commentaire