jeudi 10 mai 2018

Le pavillon de la Nouvelle-Zélande... à l'Exposition universelle de 2010 à Shanghai...



En apprenant la participation de la Nouvelle-Zélande à la prochaine Expo 2020 Dubaï, on se rappelle que ce magnifique et intéressant pays n'avait pas participé au précédentes Expositions de Yeosu en 2012, de Milan en 2015 et d'Astana en 2017.
On se rappelle avec bonheur la dernière participation de la Nouvelle-Zélande, c'était en 2010, à Shanghai, avec un pavillon très agréable à visiter, tant par la richesse de son contenu, que pour son agréable diversité et le contraste présent.


Voici la description de l'album officiel, du pavillon de la Nouvelle-Zélande, dans la Zone B de l'Expo 2010 Shanghai, agrémentée de quelques-unes de mes photos.

Ville de nature – Vivre entre le Ciel et la Terre.

Les Néo-Zélandais croient que la seule méthode pour réaliser une ville de qualité dans une métropole  moderne est d’y combiner un paysage naturel avec la protection environnementale.

Le pavillon de la Nouvelle-Zélande a une forme ressemblant à une aile volante, symbolisant que la Nouvelle Zélande est la «terre ouverte du nuage blanc». La conception du pavillon est assez spéciale.

Un jardin en toiture planté des plantes spéciales de la Nouvelle-Zélande, montre non seulement la beauté de la nature de la Nouvelle-Zélande, mais aussi l'ingéniosité particulière des Néo-Zélandais en matière d'innovation technique. Les constructions intérieures du pavillon présentent les éléments importants de la Nouvelle-Zélande, tels que la culture, le paysage, l'humanité, le nuage blanc, le jardin, etc. Cela fait ressortir cette poursuite de la part des Néo-Zélandais, de la beauté d’une vie harmonieuse entre «ciel et terre».

A la zone d'accueil, les visiteurs peuvent y apprécier la danse Maori qu'exécutent les danseurs autochtones de la Nouvelle-Zélande, et admirer les poteaux de totem Maori. La galerie médias de 112m de long est constituée par quelques centaines d’écrans colorés et de vidéos qui présentent le style et la géographie de la Nouvelle Zélande.

L'équipe des effets spéciaux du film «Le seigneur des Anneaux» propose une vision panoramique de la Nouvelle-Zélande à travers d’excellentes images. Ce film campe l’histoire émouvante de la Nouvelle-Zélande, de l'aube au crépuscule et de l'enfant à l'adulte.

Egalement, une pierre précieuse de 1,8 tonnes nous fait ressentir le miracle de cette nature Néo-Zélandaise.






mercredi 21 mars 2018

L'Expo Horticole internationale 2024... aura à lieu à LODZ en Pologne !


C'est avec énormément de plaisir que nous avons appris la sélection de la ville de LODZ par l'AIPH (Association Internationale des Producteurs Horticoles), pour organiser l'Exposition Horticole internationale de 2024 !

On leur souhaite bon courage pour les prochaines étapes qui permettront à la ville de Lodz de continuer à se métamorphoser en un écrin idéal pour l'Exposition Horticole de 2024 !

Nul doute que le retour du printemps leur portera chance. Patience, c'est dans 6 ans.


Le maire de la ville de Lodz, Mme Hanna Zdanowska, a de quoi être fière. Cela fait déjà plusieurs années que cette ville polonaise travaille sérieusement à un projet d'Expo qui lui donnera enfin cette reconnaissance internationale tant désirée. On les félicite... et nous allons suivre toutes les évolutions futures de ce beau projet. En avant Lodz !!!












mardi 6 mars 2018

La Tour d'Expo 2025 Ekaterinbourg - Eurasian Lighthouse... un phare éclairant le monde !


Il y a quelques semaines, j'avais évoqué dans le blog le projet de Eurasian Lighthouse, le phare éclairant le monde, qui pourrait, s'il était associé à la candidature d'Ekaterinbourg pour Expo 2025 devenir un magnifique symbole pour cette ville de l'Oural, et forcément un véritable lieu touristique très prisé dans cette région.


Comme précisé dans le précédent article, ce projet permettrait enfin d'utiliser intelligemment la grande tour de communication construite il y a trente ans à Ekaterinbourg, mais jamais terminée ni utilisée. Un cabinet d'Ekaterinbourg s'est occupé de l'étude qui permettrait d'habiller esthétiquement et utilement cette tour de béton indésirable.

Pour ma part, je suis toujours le premier défenseur de l'image des World Expos, et notamment de tout ce qui peut en faire des symboles.

Nous connaissons de nombreux vestiges des Expositions qui sont devenus au fil des années des symboles, mais pas uniquement. Très vite après l'événement qui avait présidé à leur édification, ce sont devenus des pôles d'attraction touristique majeurs, attirant des hordes de touristes du monde entier.
Comme parfait exemple, on pense tout de suite à la Tour Eiffel, construite à l'occasion de l'Exposition universelle de 1889 à Paris. Promise à la destruction, mais conservée... on pourrait se demander si sans elle, Paris serait toujours Paris ? Certainement que oui, mais les millions de visiteurs chaque année attestent de son intérêt depuis près de 130 ans, et surtout de sa rentabilité !


La Tour Eiffel est loin d'être le seul symbole fructueux des Expos... Allons faire un petit tour chez nos amis et voisins belges, à Bruxelles, et rappelons-nous de l'Expo'58, la première grande Expo d'après-guerre. Cette Expo nous à laissé un symbole qui est maintenant aussi connu que la Grand'Place de Bruxelles, ou même le Manneken-Pis : l'Atomium ! Cette réalisation n'est pas une tour à proprement parlé, mais tout de même, on y grimpe, et haut ! Elle représente un atome de fer agrandi 165 milliards de fois et mesure quand même 102 mètres de haut. Chaque année, plus d'un demi million de visiteurs s'y pressent.


Traversons l'océan et rendons-nous à Seattle pour l'Exposition universelle de 1962, même si nous n'avons jamais été aux Etats-Unis, tout le monde a déjà vu ce symbole, souvent présent dans les films américains, le Space Needle. Cette sorte de soucoupe volante, posée au sommet du tour culminant à 182 mètres de hauteur, est visitée par plus de 20 000 visiteurs quotidiens !


Vingt années plus tard, et toute proportion gardée car il s'agit d'une Exposition spécialisée, ce sera à l'Exposition de 1982 à Knoxville que sera construite la Sun Sphere, une tour en treillis métallique de plus de 81 mètres surmontée d'une grosse sphère, point d'observation et restaurant panoramique. Cette tour fait bien évidemment la fierté de cette ville du Tennessee, qui n'aurait certainement pas autant de visiteurs, sans sa présence !


Et plus récemment, même les turcs d'Expo 2016 Antalya (Exposition internationale Horticole),se sont jetés dans l'aventure. Ils ont maintenant leur propre tour, d'observation, symbole de l'événement international de 2016, mais également de la ville d'Antalya et de sa région. Culminant à 120 mètres, cette Tour d'ABtalya est aussi le symbole très fort de l'avenir de cette région de la Riviera Turque.


Ce ne sont que quelques exemples de Tours Expo dont on ne peut nier les bénéfices et retombées. On pourrait citer également tous ces lieux et bâtiments, également vestiges des Expos, qui sont exploités et surtout rentables, grâces aux nombreux visiteurs et touristes chaque année.

Alors... aura-t-on une Tour à Ekaterinboug pour l'Expo 2025 ?
Difficile d'émettre le moindre pronostique pour le moment. Si on y croît, il faut soutenir le projet, et oeuvrer en ce sens tout en attendant impatiemment les résultats des votes du BIE en novembre prochain.
Mais si Ekateribourg n'avait pas l'Expo, cette tour aurait-elle toujours un sens ? Oui bien sûr !


lundi 5 mars 2018

Exposition internationale de 1937 - Exposition photos et objets insolites (12 mars au 12 mai 2018) et Table Ronde (13 mars 2018 à 15h30)


EXPOSITION INTERNATIONALE DE 1937 : PHOTOS ET OBJETS INSOLITES
Du 12 mars au 12 mai 2018
BU de Saint-Quentin-en-Yvelines (78) - Entrée libre et gratuite

TABLE RONDE : "EXPOSITION INTERNATIONALE DE 1937 :
politique et culture au temps du Front populaire"
Le 13 mars à partir de 15h30

Animée par Pascal Guillot, historien et enseignant à l'UVSQ
et Pascal Ory, historien, professeur émérite à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et chercheur au Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC) de l'UVSQ en présence
de Georges Vayrou (historien du droit), d'Annie Burger-Roussenac (historienne spécialiste d'histoire rurale), de Gilles Candar (historien du socialisme), de François Gentili (archéologue) et de Laurent Antoine LeMog.

Projection d'un film réalisé en 3D
« VISITE GUIDÉE AU CŒUR DU PAVILLON SOVIÉTIQUE DE L'EXPOSITION INTERNATIONALE DE PARIS 1937 »
réalisé par Laurent Antoine LeMog
le 13 mars 2017 à partir de 16h30
BU de Saint-Quentin-en-Yvelines (78) - Entrée libre et gratuite


Informations Pratiques
BU de Saint-Quentin-en-Yvelines (78)
45, boulevard Vauban - 78280 Guyancourt
Tel. 01 39 25 54 50
http://www.bib.uvsq.fr

Transports
RER : ligne C, station Saint-Quentin – Montigny-le-Bretonneux
Train : lignes N et U – Gare Saint-Quentin – Montigny-le-Bretonneux
Parcs de stationnement : devant la bibliothèque

Jours et heures d’ouverture
Du lundi au vendredi de 8h30 à 19h30
Samedi de 10h à 17h30

Plus d’informations
Page Facebook de la Bibliothèque universitaire de Saint-Quentin-en-Yvelines,
Twitter @BIBuvsq
Instagram
Et sur le portail des bibliothèques de l’Université – Onglet Action culturelle
http://www.bib.uvsq.fr/manifestations-culturelles-0

jeudi 1 mars 2018

L’AIPH en visite à Expo 2024 Lodz…


Ces jours-ci, les délégués de l’Association Internationale des Producteurs Horticoles (AIPH) se sont rendus à Lodz en Pologne, ville candidate pour l’Exposition internationale horticole de 2024.

Les délégués de l’AIPH ont suivis la présentation complète du projet de candidature.


Je suis très heureuse de pouvoir vous accueillir dans notre ville. Cette visite est l’occasion pour vous de voir non seulement notre présentation, mais aussi notre engagement envers l’organisation de l’Expo 2024 Lodz, le thème suscite déjà un grand intérêt parmi les habitants de la ville – a déclaré le maire de Lodz, Mme Hanna Zdanowska.

A l’occasion de leur visite, les délégués de l’AIPH ont pu découvrir le site de la future exposition et le nœud de transport dans le nouveau centre de Lodz. En compagnie d’Hanna Zdanowska, ils ont également visité la magnifique gare de Lodz Fabryczna et le centre de Science et Technologie EC1. Les délégués de l’AIPH ont également pris part à une conférence de presse et ont écouté à la présentation officielle de la candidature de Lodz pour l’organisation de l’Exposition internationale Horticole Expo 2024 Lodz. Il y a aussi eu plusieurs réunions avec différentes institutions qui sont impliquées dans l’Expo 2024 Lodz, y compris l’université médicale.

Les délégués ont pu remarquer qu'à Lodz, il y a déjà dans les rues de la ville cette passion et ce souci d’intégrer les espaces verts dans l’environnement urbain, ce qui affecte positivement la qualité de vie des habitants de la ville. Tim Briercliff, le secrétaire général de l’AIPH, a déclaré que la mission examinera en détail tous les aspects de la candidature d’Expo 2024 Lodz.
Il est clair que de nombreuses activités ont déjà été entreprises pour préparer l’organisation d’une telle exposition, et son sujet est déjà très populaire auprès des résidents. Lodz a préparé une proposition forte et impressionnante – a déclaré Tim Briercliff.

Lorsque le projet aura reçu l’aval positif de la part de l’AIPH, la ville de Lodz sera en mesure de présenter officiellement sa candidature auprès de l’AIPH en mars 2018.
La décision finale aura lieu lors des votes de la prochaine Assemblée générale à Paris en juin 2018, mais il semble que d’ores et déjà, tout soit sur les rails… en direction d’Expo 2024 Lodz !

On leur souhaite très bonne chance !



http://uml.lodz.pl/aktualnosci/artykul/delegacja-aiph-w-lodzi-to-oni-zdecyduja-gdzie-odbedzie-sie-horticultural-expo-2024-id18651/2018/2/28/

samedi 24 février 2018

Tour du Soleil Expo'70 Osaka / Tour Eiffel Expo 1889 Paris... la figurine symbole de l'amitié Franco-Japonaise !


Les Expositions universelles et l'impression 3D, ce n'est pas une nouveauté dans ce blog. Vous avez déjà pu apprécié plusieurs de mes réalisations, sous la forme par exemple, de maquettes en volume, comme il y a quelques mois, le magnifique pavillon soviétique de l'Expo internationale de 1937 à Paris, au 1/200e, ou le projet de pavillon des Soviets au 1/1000e (https://lemog3d.blogspot.fr/2017/09/une-archeologie-du-pavillon-de-lurss-de.html).

Les projets continuent, et plus récemment, ce fut le pavillon d'Abu Dhabi à l'Exposition universelle de 1970 à Osaka, à l'échelle 1/100, qui a fait l'objet d'un modèle imprimé en 3D. Cette maquette est d'ailleurs depuis quelques jours exposée aux Emirats Arabes Unis, dans un musée, grâce à Expo 2020 Dubaï (https://lemog3d.blogspot.fr/2018/02/maquette-du-pavillon-dabu-dhabi-expo70.html).

Pour rester sur la thématique de l'Expo 70 Osaka, je tiens à évoquer ici un projet qui rencontre un énorme succès, que ce soit en France, auprès des amis des Expos, mais aussi au Japon, auprès des passionnés de cette Expo 70 Osaka, et des Expositions universelles en général.

Ce petit projet a débuté il y a un peu plus d'un an, impulsé par l'amitié qui me lie avec de nombreux amis et contacts japonais. Cette idée a pris forme grâce à deux symboles forts des World Expos. Pour commencer, le symbole français, que le monde entier connaît, notre fameuse Tour Eiffel construite pour l'Exposition universelle de 1889... et le symbole japonais, peut-être un peu moins connu chez nous, mais une référence et une fierté très forte au pays du soleil levant, je veux parler de la Tour du Soleil, de l'artiste japonais Taro Okamoto, immense succès de l'Expo'70 Osaka.

On sait à quel point un japonais passionné peut s'investir dans ce qu'il aime, on a donc aucun mal à imaginer ce que peut représenter cette Tour du Soleil, qui est toujours visible et préservée sur le site de l'Exposition à Osaka !

Pour ma part, j'avais décidé de mêler ses deux importants vestiges pour en faire le symbole de l'amitié qui lie le Japon à la France, mais aussi celle qui me lie à mes amis japonais, passionnés par les Expos.


Je me suis donc allé à imaginer une Tour du Soleil enlaçant de manière plutôt amicale et joyeuse une Tour Eiffel... aussitôt dit, aussitôt fait, j'ai donc modélisé l'ensemble en 3D et imprimé les premiers prototypes.

Bien sûr, le résultat que vous pouvez voir ici n'est pas à 100% celui de l'impression 3D... Déjà, l'impression se fait en plusieurs parties, afin de faciliter la réalisation et l'assemblage final, mais aussi en fonction des couleurs de fils de PLA utilisés (acide polylactique... Amidon de maïs)... et après collage des différents éléments, certains éléments de la Tour du Soleil sont peints à la main.

Rebondissement dans l'aventure du symbole de l'amitié Franco-Japonaise dans les Expo :

Toux ceux qui suivent l'actualité des Expos le savent bien, il y a encore peu de temps, il y avait 4 candidatures en lice pour le projet d'Expo 2025 : la Russie avec la ville d'Ekaterinbourg, Baku en Azerbaïdjan, mais aussi et surtout : Osaka au Japon et Paris en France.
Comme vous pouvez vous en douter, de voir s'affronter pour l'Expo le Japon et la France, remettait en question, du moins temporairement, ce symbole pourtant apprécié de tous !

L'actualité a finalement réparé cela, puisque dernièrement, la France a jeté l'éponge dans cette course à l'Expo 2025 ! Ce qui avouons-le, arrangeait plutôt bien l'avenir de notre figurine France-Japon !


En 2018, cette figurine-symbole semble prendre encore plus de corps et de symbolique, car nous fêtons cette année l'anniversaire des 160 ans de relations diplomatiques entre le Japon et la France.

Bien sûr, aucun tirage en grand nombre d'exemplaires n'est prévu pour le moment, mais déjà, plusieurs de ces "Tour Eiffel - Tour du Soleil" sont parties au Japon, pour le plus grand plaisir de nos amis passionnés !


J'ai aussi un peu poussé la passion et le goût du détail, en concevant un emballage au design adapté, spécialement conçu pour cette figurine, permettant une expédition  la fois esthétique et sans encombre.




lundi 19 février 2018

La Ville de Lodz... -> Expo 2024

Voici une grande surprise et une grande nouvelle en provenance la ville de Lodz en Pologne !

On s'en souvient, car le choc est encore récent, Lodz était candidate pour une Exposition spécialisée en 2022, et malgré un parcours très professionnel et très sérieux, c'est Buenos Aires qui a remporté la victoire pour 2023.
Même si une Expo en Argentine a tout pour plaire, tout le monde s'est accordé à dire que c'était vraiment dommage pour la Pologne et la ville de Lodz, surtout quand on sait comment l'équipe de candidature toute entière s'est investie dans ce projet, mais bon, comme toujours, il ne peut y avoir qu'un gagnant.

J'avoue m'être demandé si Lodz serait à nouveau candidate pour les prochaines Expos... c'était plutôt difficile à pronostiquer, d'autant qu'il s'agissait déjà de la seconde candidature de la Pologne, Wroclaw avait déjà candidaté pour 2012 mais avait été battue par la Corée.

Mais là, quel étonnement, et surtout, quelle détermination pour Lodz, qui semble vouloir à tout prix son Expo ! On peut comprendre cette ville, qui vit depuis longtemps un peu à l'ombre de sa grande sœur, pas si éloignée, je veux parler de Varsovie.
Mais pour avoir suivi de très près la précédente candidature depuis le début, j'ai pu me rendre compte des immenses atouts que Lodz mettait en avant. Elle ne porte pas son passé industriel comme un fardeau, mais en a fait un de ses principaux attraits, en intégrant ce patrimoine abandonné à la vie de la ville, avec un nouveau souffle et un indéniable brio, c'est tout à leur honneur.

Et là, quel rebondissement, Lodz postule à nouveau pour une Expo... pour 2024, mais cette fois, ce sera pour une Exposition internationale horticole, du même type que celle d'Antalya en 2016.

Il semble que la Maire de Lodz, Hanna Zdanowska, veuille tenir sa promesse, de faire une Expo à Lodz.
On pourrait se demander pourquoi passer d'un projet d'Exposition spécialisée, avec un thème qui est de revitaliser la ville, à une Exposition horticole... mais sincèrement, c'est bien joué... car l'horticulture peut absolument faire partie du paysage urbain... cela s'intègre parfaitement à l'idée de ville verte !


Après cette victoire de Buenos Aires, Mme Hanna Zdanowska, maire de Lodz, s'était promis que toute l'énergie positive et tous les efforts qui avait été mis en oeuvre lors de la candidature de Lodz ne seraient pas vains... C'est chose faite avec la ville de Lodz qui décide de candidater pour une Exposition internationale Horticole !

Dans le cadre de l'organisation d'Expo 2024 Lodz, le parc central de la ville sera constitué de trois complexes de parcs. Des pavillons et des jardins thématiques prendront également place dans différents lieux verts de Lodz, ces aménagements profiteront ensuite aux habitants de Lodz pendant de nombreuses années.



La thématique de l'Expo 2024 Lodz sera "Nature de la Ville", exprimant ainsi l'idée d'une ville qui serait à la fois un lieu de vie, de travail, de repos, de divertissement et de loisirs. Cela concerne la revitalisation mais aussi la manière de façonner un paysage urbain avec un fort potentiel de verdure.

Le projet est déjà soutenu par le maréchal de la Province de Voïvodie Witold Stępień et les universités de Lodz. Les recteurs des Universités de Lodz, de l'Université de Technologie, de l'Université de Médecine ont assuré qu'ils participeront activement à la promotion de la ville et celle d'Expo 2024 Lodz.

La ville de Lodz prépare ce projet en collaboration avec l'Agence de développement écologique et l'Association des pépiniéristes polonais. La présentation de la candidature auprès de l'AIPH aura lieu le 20 mars 2018.

D'ores et déjà, on leur souhaite bonne chance... et rendez-vous en 2024 pour Expo Lodz !!!

http://uml.lodz.pl/aktualnosci/artykul/expo-horticultural-2024-lodz-zawalczy-o-wystawe-dotyczaca-rewitalizacji-krajobrazu-i-zieleni-w-miejskiej-id18420/2018/2/19/

mercredi 14 février 2018

Expo'70 Osaka - Pavillon Mitsubishi



Réalisateur: Tomoyuki Tanaka
Architecte: Mitsubishi Estate Co., Ltd.

"Nature du Japon et Rêves des Japonais"

Edifié par l'un des groupes industriels et financiers majeurs du Japon, le Pavillon Mitsubishi met en scène une frappante anticipation en cinq tableaux de l'archipel japonais et de la vie de ses habitants au XXIème siècle.

Sa visite, qui s'effectue au moyen de chemins roulants et d'ascenseurs, vous conduit d'abord dans la première section, "Nature du Japon", dont le gigantesque écran à miroirs multiples simule devant vous d'une façon saisissante des tempêtes, des inondations et des éruptions volcaniques. Vous voyez également des films qui utilisent les toutes dernières techniques de projection et de stéréo.

"Ciel du Japon", la deuxième section vous réserve plusieurs impressions inoubliables. Avec un voyage simulé dans l'espace et une station futuriste de contrôle du temps dans laquelle vous voyez les efforts déployés par l'homme afin de mater un typhon.



Le développement des fonds sous-marins et une ville au fond de la mer constituent l'attraction de la troisième section.



"Terre japonaise", quatrième volet de cette passionnante représentation, illustre la vie dans le Japon du XXIème siècle. Un Japon où l'homme est en harmonie avec la nature et où les misères sociales semblent inconnues.

Vous parcourez ensuite un fascinant appartement futuriste dont les murs et les différentes installations peuvent être déplacés ou escamotés suivant l'humeur de son propriétaire. Ses fenêtres laissent entrevoir un paysage de métropolis, sillonné d'autoroutes géantes.


Conclusion humoristique de ce périple futuriste, la dernière section est dotée de divers appareils extraordinaires grâce auxquels vous pouvez créer vos propres visions d'avenir.