mercredi 12 juin 2019

Le Four Solaire d'Augustin Mouchot, présenté à l'Exposition universelle de 1878 à Paris



L’Appareil Mouchot (Le Monde Illustré 1878)

On sait que la première tentative d’utilisation des rayons solaires remonte à Archimède qui, 300 ans avant notre ère, employa des miroirs ardents pour incendier les vaisseaux romains qui assiégeaient Syracuse, et que cette question préoccupa vivement les alchimistes et les physiciens du moyen âge.

Les premiers essais en vue d’obtenir un résultat industriel sont dus à un Français, Salomon de Caus, dont les travaux ont été remis en lumière à l’occasion de la belle découverte des propriétés de la vapeur ; mais l’état des sciences ne lui permit pas de tirer parti de son idée. Il fallait que les savantes recherches des Ducarla, des de Saussure, des Mariotte, Melloni, Pouillet, vinssent éclairer la question pour qu’elle fût résolue avec la simplicité qui la caractérise aujourd’hui.

« Un entonnoir et un verre de lampe, disait dernièrement M. Abel Pifre dans une conférence très marquée sur l’utilisation directe de la chaleur solaire, voilà tout l’appareil, » et de fait il n’y a pas autre chose dans les petits modèles ; pour les grands, les proportions sont changées, rien de plus.

Au moyen d’un mécanisme simple et qu’un enfant peut manœuvrer, on oriente le générateur solaire dans la direction du soleil. Ses rayons arrivent parallèlement sur la surface du réflecteur. Ils sont réfléchis normalement sur l’enveloppe du verre. Ils la traversent sans difficulté, car le verre laisse parfaitement passer les rayons lumineux ; mais dès qu’ils l’ont penché, rencontrant la chaudière noircie qui se trouve dans l’axe du réflecteur, ils sont transformés en chaleur obscure et restent prisonniers dans l’enceinte vitrée, désormais impénétrable pour eux. Tout l’artifice est là.

Les résultats obtenus au soleil de Paris sont déjà surprenants. Combien plus ne le seront-ils pas dans les pays chauds où l’élévation des eaux pour l’agriculture, la caléfaction des vins, la distillation des matières alcooliques et des fleurs, la fabrication de la glace, ouvriront décidément une ère nouvelle de richesse et de civilisation.

Ce sera un honneur pour la France d’avoir doté l’humanité d’un nouvel engin industriel et d’avoir acquis un nouveau titre de reconnaissance de la postérité.
Mollot (Le Monde Illustré)

Augustin-Bernard Mouchot, né le 7 avril 1825 et mort le 4 octobre 1912 est un ingénieur et enseignant français. Il est principalement connu pour ses travaux sur l’énergie solaire.
Il invente son premier moteur solaire en 1866. Grâce à une subvention obtenue en 1871, il construit un four solaire de 4m² qu’il présente à l’Académie des Sciences fin 1875. Ayant obtenue un nouvelle subvention en 1877, il fabrique un nouvel appareil de 20m² qui sera présenté à l’Exposition universelle de 1878 à Paris. Il recevra une médaille d’or.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire